LA BALADE A JEAN CLAUDE, ENFIN PRESQUE


je marche, je marche soir et matin

Je marche sur mon chemin

je marche avec mes amis

je marche mais la faim qui m’affaiblit

tourmente mon appétit

Qui m’aime me suive à PALAVAS

LES PHOTOS, LES PHOTOS, LES PHOTOS

         

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *